Qui suis-je?

QUI SUIS-JE? 

 

«   Prendre son temps n'est pas perdre son temps ! »

 

Pourquoi avoir choisi de devenir psychomotricienne?

Toujours attirée par les branches de l'aide à la personne, intéréssée au comportement de l'être humain, curieuse du lien qu'il pouvait y avoir entre le corps et le psychisme (maladies psychosomatiques…) et, soucieuse du respect du rythme de la personne (dans une société où tout doit être souvent fait "mieux" et "vite"), le métier de psychomotricien m'a très vite attiré: prendre en compte à la fois les aspects corporels, intellectuels et émotionnels; s'adapter à la personne et l'accepter telle qu'elle est; partir des possibilités, valoriser ses capacités; la prendre en compte dans sa GLOBALITE m'a tout de suite plu! Après une merveilleuse rencontre avec une psychomotricienne pour échanger autour du métier puis plus tard 3 années d'études parsemés de cours théoriques (anatomie, physiologie, psychiatrie, pédiatrie…) et enrichis de cours pratiques (tai-chi, relaxation, théatre…), j'ai obtenu mon Diplôme d'Etat en 2012, par l'Institut Supérieur de Rééducation Psychomotrice et de relaxation psychomotrice de Paris.

Et la sophrologie? 

Initiée à  certaines techniques de relaxation (médiateur pouvant être utilisé par les psychomotriciens) pendant mes études de psychomotricité (sophrologie ludique, Jacobson…) et formée plus spécifiquement à d'autres (relaxation psychomotrice et psychosomatique de G.B. SOUBIRAN…), je me suis toujours intéréssée au techniques psycho-corporelles. Je me suis très vite dit qu'un jour, après plusieurs années d'exercice, je me formerai plus spécifiquement, en sophrologie. Aussi et surtout, en travaillant en équipe spécialisée Alzheimer je me suis rendue compte que d'aider les personnes malades était très important mais, soutenir et accompagner les aidants familiaux tout autant ! Grâce à leurs touchants témoignages et aux échanges très riches ces dernières années, j'ai donc décidé de concrétiser mon projet, je me suis formée et suis actuellement sophrologue – relaxologue certifiée. 

La psychomotricité et la sophrologie sont pour moi très complémentaires, contribuant toutes deux (par une approche et un regard différent) à accompagner les personnes, les aider à cheminer, en toute autonomie, vers un équilibre psychique et corporel.

… Le massage – bébé? 

Formée lors des études en psychomotricité à utiliser la médiation du "toucher-massage" auprès de certains patients, je me suis dit que cette médiation pouvait, être, un moyen bien en amont d'une prise en charge, de renforcer le lien entre un parent et son enfant. Mes lectures, mes expériences personnelles et professionnels n'ont fait que confirmer que l'idée de développer un toucher sain et nourrissant est très important, pour renforcer un lien d'attachement sécure entre une mère, un père et son enfant.  J'ai décidé de me former pour animer des ateliers parents-enfants, de massage-bébé. Déjà certifiée par Formaquiétude Rhône Alpes, j'ai par la suite décidé de passer le certificat d'instructeur via l'association internationale de masages bébés (IAIM), pour lequel je suis en cours de formation. 

Lieux d'exercice: 

Après avoir travaillé  5 années à la fois en activité salariée (expérience auprès des personnes âgée) et en libéral (expérience auprès des enfants), j'exerce actuellement  à mi-temps au sein d'une équipe spécialisée alzheimer et en cabinet libéral le reste du temps, sur Brié et Angonnes ainsi que en Oisans. J'interviens aussi ponctuellement dans une formation d'assistants de soins en gérontologie. Je me forme régulièrement car c'est pour moi une façon de continuer à enrichir mes connaissances thoériques et pratiques,  de mettre à jour mon savoir-faire et savoir-être. Je participe également à une analyse de la pratique qui me permet d'acquérir une démarche de réflexion et surtout un recul nécessaire dans la relation d'aide.